Hall Stevenson

En introduction, faites connaissance avec Robert Louis Stevenson. L’écrivain écossais avait une passion pour le voyage, suivez-le !

Son premier périple d’Anvers à Pontoise en canoë, en passant région en 1876, sera l’objet de son premier ouvrage : An inland voyage, récit enthousiaste d’un voyage en toute liberté de deux jeunes gens à l’esprit bohème.

En 1878, dans l’émotion douloureuse d’un amour peut-être perdu, il randonne avec l’âne Modestine dans les Cévennes.

Installé dès 1890 à Upolu (île Samoa), il poursuit son œuvre, entretient aussi bien une correspondance régulière avec les milieux littéraires européens qu’une affection profonde avec les samoans qui le surnomment Tusitala (celui qui raconte les histoires).

Lorsqu’il meurt en 1894 d’une hémorragie cérébrale, les indigènes portent son cercueil au sommet du mont Vaea afin qu’il repose pour toujours face à la mer.

Le Réseau européen “Sur les traces de Robert Louis Stevenson

Aujourd’hui déjà des milliers d’européens voyagent sur les traces de Robert Louis Stevenson, que ce soit avec un âne dans les Cévennes, en canoë, à vélo ou à pied d’Anvers à Pontoise, sac au dos sur la  Stevenson Way, en bateau à pirates à Bristol ou dans les bibliothèques et musées d’Édimbourg…

Les actions engagées par le réseau pour faire connaître l’œuvre de Robert Louis Stevenson sont aussi variées que les associations qui le composent : tourisme littéraire, conférences, expositions, spectacles musicaux, découverte de l’œuvre de Stevenson adaptée au cinéma, ateliers d’écriture, découverte de la nature….